Il est impératif de se munir de la carte IGN bleue 1/25000ème correspondant à la randonnée

ou de sa trace GPX (nous vous enverrons la trace GPX sur simple demande par mail) :

les topos sont d'une précision insuffisante pour s'orienter en cas de problème ou d'incertitude !

Copyright © 2018 - Terres Et Pierres d'Azur - Tous droits réservés

Conditions d'utilisationMentions légalesQui sommes-nous ?

Contact : terresetpierresdazur@gmail.com

Retrouvez-nous sur Facebook :

Le Tour de la Coste du Col (2 jours)

2050m

14h

28 km

Carte IGN : 3538ET

Niveau : Difficile

Intérêt : Exceptionnel

Nombreux points d'eau

Cette boucle est un régal pour les amateurs de paysages de haute montagne, surtout le deuxième jour avec le panorama à l'arrivée au lac Visaisa puis devant le lac d'Apsoi, au pied du Bric Moulinière et de la Tête de Moïse.

 

Jour 1 : tracé rouge

Jour 2 : tracé bleu

 

JOUR 1 : Larche - Saretto (Italie) 

              par le col de Sautron (2685m)

1150m

D+

D-

Temps

km

1050m

7h

14

Depuis Larche (1700m), prendre la piste qui longe le Syndicat d'Initiative sur la droite. La quitter rapidement pour le GR. La pente est raide, mais le chemin très bon. Une balise indique la bifurcation à droite vers les cols de Sautron et des Monges (balisage jaune et rouge du GRP). Remonter le ravin de Rouchouse jusqu'à une cabane au pied d'un promontoire. Le chemin se divise en deux et une balise indique le chemin de gauche pour prendre la direction du col de Sautron.

Continuer l'ascension en plusieurs palliers jusqu'au col de Sautron. Dénivelée jusqu'au col = + 1050m.

Au col de Sautron, descendre par un chemin d'abord escarpé et exposé. Rapidement, le chemin devient facile. La descente jusqu'à Saretto se fait en plusieurs palliers sucessifs qui font passer par un bivouac sous lequel on peut s'abriter en cas d'orage puis par une bergerie (les chiens du berger sont attachés). Juste après celle-ci, on atteint une piste que le GRP traverse à plusieurs reprises. Il la quitte ensuite afin de descendre franchement vers Saretto. Après de nombreux lacets, Saretto se trouve sur votre droite et Chiappera sur votre gauche. Le chemin prend alors une direction Sud-Est en ligne droite et en pente douce vers Saretto : garder ce chemin, être attentif aux marques du GRP d'abord effacées et difficiles à trouver. 

Au bout de cette dernière ligne droite, Saretto (1650m) s'atteint en prenant un large chemin qui descend vers la gauche. Traverser le pont. Dénivelée depuis le col = - 1150m.

Hébergement conseillé à Saretto (très bonne expérience) : la tavernetta di Diego.

JOUR 2 : Saretto - Larche par le col des Monges (2542m)

D+

D-

Temps

km

1000m

900m

7h

14

Depuis Saretto, traverser le pont qui enjambe la rivière. Suivre la route goudronnée. Cette route mène jusqu'au bivouac / camping de Maira.

A ce niveau, quitter la piste en prenant un chemin qui grimpe franchement vers la gauche (balisage inratable). Le chemin retraverse une fois la piste (qu'il ne faut pas prendre). Par une série de lacets, le chemin (très fréquenté) monte efficacement jusqu'à un faux col qui surplombe le lac Visaisa. La plupart des marcheurs descendent au lac situé en contrebas.

Prendre le chemin qui longe la montagne sur la gauche. Le chemin longe le cirque en pente douce puis tourne sur la gauche en montant franchement pour amener au pallier suivant par de nombreux lacets. On atteint alors le lac D'Apsoi au pied du Bric Moulinière et de la Tête de Moïse (panorama à couper le souffle). On aperçoit alors un col tout rond, étonnant au milieu des crêtes déchiquetées tout autour : il s'agit du col du boeuf (2631m) que le chemin délaisse pour se diriger vers le col des Monges (2542m). On atteint celui-ci par un chemin quasiment à plat qui traverse des champs de fleurs dans lesquels sifflent les marmottes. On passe devant trois lacs. Entre les deux derniers, le chemin part sur la gauche pour monter vers le col des Monges (col tout en courbe également).

De l'autre côté du col s'étend la longue vallée de Rouchouse que l'on redescend sans difficulté jusqu'à Larche.   

Où dormir

la veille du départ ?