Il est impératif de se munir de la carte IGN bleue 1/25000ème correspondant à la randonnée

ou de sa trace GPX (nous vous enverrons la trace GPX sur simple demande par mail) :

les topos sont d'une précision insuffisante pour s'orienter en cas de problème ou d'incertitude !

Copyright © 2018 - Terres Et Pierres d'Azur - Tous droits réservés

Conditions d'utilisationMentions légalesQui sommes-nous ?

Contact : terresetpierresdazur@gmail.com

Retrouvez-nous sur Facebook :

Quand les tiques attaquent...

10/08/2015

Heureusement très rares la majeure partie de l'année en Provence, les tiques se rappellent à notre bon souvenir au retour des beaux jours : au printemps. Les randonneurs accompagnés d'un chien savent qu'à cette période, il faut vérifier la peau de son animal à chaque retour de promenade et penser à le protéger avec un collier anti-tiques ou lui appliquer une solution anti-tiques entre les omoplates.

Peu présentes en bord de mer et en haute montagne, on les trouve plus fréquemment en basse et moyenne montagne, en particulier dans les zones où l'on trouve des sangliers et des cerfs. Elles vivent dans les herbes (champs, prairies, ...) ou au sol et grimpent sur les animaux qui passent pour se nourrir de leur sang.

 

Celle de cette photo n'est pas très représentative de celles de notre région (qui sont marron foncé / noires et sans dessin sur le dos), mais la position montrée sur cette photo est typique : elle se fixe à la peau des animaux (y compris de l'homme) par la tête (le rostre). Celui-ci est une sorte de pointe avec des crans rétrogrades qui empèchent de la retirer, un peu sur le principe du hameçon. Le reste du corps (l'abdomen) dépasse avec les pattes autour.

Si la tique vient tout juste de se fixer, elle est toute plate. Si elle est présente depuis plus longtemps, son corps gonfle et peut devenir blanc. La fixation de la tique se fait sans douleur car la tique libère une substance anesthésiante au bout de son rostre.

 

Que faire si l'on en trouve une sur soi ?

Il faut enlever la tique, mais pas n'importe comment : si l'on s'y prend mal, le rostre peut rester planté dans la peau.

La meilleure méthode consiste à utiliser une pince à tiques : on en trouve dans les pharmacies et chez les vétérinaires. Le prix est d'à peu près 5 à 6 euros.

 

Cette pince permet d'enlever la tique en entier : on insère les deux crochets de la pince autour de la tique et on TOURNE en soulevant légèrement. Ce mouvement de rotation va permettre de dégager le rostre sans le briser.

 

Sans pince à tiques, on peut utiliser une pince à épiler (saisir la tique au plus près de la peau) et retirer d'un geste déterminé SANS APPUYER SUR L'ABDOMEN (voir plus bas pourquoi)... Cette méthode est beaucoup plus aléatoire que la précédente...

Il faut agir rapidement car si la tique se sent agressée, elle peut régurgiter dans son rostre et c'est là que la contamination intervient. Il faut donc éviter l'éther, l'alcool à 90°, ... pour tenter d'endormir la tique avant de la retirer.

 

La pince à tiques est donc un élément important de la trousse de secours du randonneur.

 

Quelles sont les maladies potentiellement transmises ?

Les tiques peuvent transmettre des virus et des bactéries, elles peuvent créer des inflammations et des réactions allergiques au niveau du point de fixation de la tique.

L'affection la plus redoutée est celle de la maladie de Lyme. 10 000 cas par ans en France selon l'institut pasteur. Cette maladie est mal connue et mal diagnostiquée. Elle entraine diverses pathologies articulaires (arthrites chroniques) ou du système nerveux (encéphalopaties).

Il est donc important de se prémunir des piqures de tiques et de savoir quand alerter son médecin :

> si un halo rouge se développe autour de la morsure dans le mois qui suit le retrait de la tique

> si vous avez des douleurs articulaires (genoux, chevilles, ...) anormales

> et que vous avez été piqué par une tique, pensez à en parler à votre médecin !

Le diagnostic de cette maladie est difficile à poser pour votre médecin car les symptômes ressemblent à d'autres pathologies : c'est à vous d'attirer son attention sur cette possibilité.

Le pronostic de la maladie est favorable si elle est prise en charge tôt.

 

Est-ce grave si la tête est restée fichée dans la peau après avoir retiré la tique ?

Moins qu'on ne peut le penser : les agents pathogènes sont situés dans l'abdomen de la tique et non dans le rostre. Si celui-ci reste fiché dans la peau, il provoquera douleurs et inflammations mais normalement rien de plus.

Il est donc très important par contre de ne jamais presser l'abdomen de la tique.

 

Comment éviter d'en attrapper ?

Il n'existe pas de méthode réellement efficace à part s'habiller de sorte à protéger ses jambes : chaussettes hautes, pantalons, chaussures de randonnée montante, ....

Et pensez toujours à vous inspecter ainsi que vos enfants et votre chien après toute promenade potentiellement exposée.

 

 

 

Please reload

Articles à la une

Comment porter son bébé en randonnée : Echarpe, sling ou porte-bébé ?

04.04.2018

1/1
Please reload

Articles récents