Il est impératif de se munir de la carte IGN bleue 1/25000ème correspondant à la randonnée

ou de sa trace GPX (nous vous enverrons la trace GPX sur simple demande par mail) :

les topos sont d'une précision insuffisante pour s'orienter en cas de problème ou d'incertitude !

Copyright © 2018 - Terres Et Pierres d'Azur - Tous droits réservés

Conditions d'utilisationMentions légalesQui sommes-nous ?

Contact : terresetpierresdazur@gmail.com

Retrouvez-nous sur Facebook :

La Brebis Brigasque

21/01/2016

 

Nous avons découvert cette race étonnante de brebis à l'occasion de nos randonnées dans la vallée de la Roya, à l'extrême Sud Est des Alpes Maritimes :

> Le chateau fort de Malmort (au départ de Saorge)

> Le circuit de Libre : Entre mer e montanha (au départ de Libre)

 

Le profil proéminent et atypique de leur museau nous a donné envie de les mettre à l'honneur...

 

1. Quelle est cette race ?

 

Il s'agit d'une race ovine menacée d'extinction originaire de la haute vallée de la Roya et plus particulièrement des montagnes entourant le village de la Brigue. En 2009, il ne restait que 600 de ces brebis en France. Elles sont 1200 aujourd'hui.

 

Ces brebis se distinguent par leur museau (chanfrein) particulièrement busqué. Ces brebis sont très résistantes et leur laine est particulièrement longue.

 

La race brigasque est aujourd'hui une race laitière qui donne un fromage, la tomme de la Brigue, qui est une pâte pressée non formée dans un moule, mais dans une toile, ce qui lui confère une forme de coussin.

 

 

2. Quels sont les éleveurs et artisans qui  permettent sa survie ?

 

Toute une économie s'est montée autour de ces brebis pour mettre en valeur leur lait et leur laine :

 

 

> Les éleveurs ont constitué une association, l'AEBB :

 

L'Association des éleveurs de Brebis Brigasques a été créée en 2012 pour sauvegarder la race et favoriser son développement.

Des manifestations comme la Fête de la Brebis Brigasque permettent de faire connaitre cette race auprès du grand public et des touristes : 

 

> Des bergeries locales les ont intégrées à leurs troupeaux :

 

La ferme de la Roya, par exemple, gère 150 brebis, agnelles, béliers, chèvres, chevrettes, boucs de races variées : Brigasques, Corses, Thones et Marthod, Lacaunes , Rove, Massif central.

Avec le lait de la traite des brebis, ils fabriquent fromages (petit frais, crémeux, demi-sec, sec nature ou épicés / tomme / pattes molles ) et yaourts qu'ils commercialisent ensuite sur deux marchés (La Brigue chaque Dimanche et Tende chaque mercredi) et bientôt sur celui de Nice. Leur production est certifiée Agriculture Biologique.

 

A la belle saison, ils proposent une journée typique du  berger avec gardiennage du troupeau dans l'estive.


Pour visiter leur exploitation (journée gardiennage ou visite à la ferme), il suffit de leur téléphoner (demander Alicia ou Philippe au 04.93.04.70.65 ou au 06.72.23.82.21) ou de leur envoyer un mail (allemeersch_al@hotamil.com) quelques jours à l'avance afin qu'ils puissent articuler au mieux leur journée autour de votre venue.

 

Pour vous y rendre : la ferme est située dans le quartier Cravirola, sur les hauteurs de La Brigue, à 1200M d'altitude sur le chemin de randonnée menant au Pas du Tanarel. Pour leur rendre visite, il faut suivre la direction Notre Dame des Fontaines et continuer au fond de la Vallée de Bens. Là, vous trouverez un parking avec un panneau 'Interdit aux véhicules'. 15 à 20 minutes de marche plus tard, Charlie et Fidèl - leurs deux patous - vous accueillerons sympathiquement.

 

Voici le lien vers leur page Facebook : Bergerie de la Roya sur laquelle vous pourrez suivre leur travail, leur actualité et notamment les agnelages...

 

 

 

> Des tisserans ont eu l'idée de mêler leur laine avec des motifs inspirés des gravures primitives de la vallée des Merveilles :

 

La laine des brebis brigasques est très longue et très rustique : les filatures françaises n'étant pas adapatées à ce type de laine, les tapis sont réalisés en Sardaigne dans une filature ayant des machines adaptées car la laine brigasque a des caractéristiques similaires à la laine des brebis sardes.

 

Les motifs imprimés sur les tapis s'inspirent des gravures de la vallée des Merveilles : Chef de Tribu, Sorcier (Magu), Charrue... et bien d'autres.

Les tapis sont disponibles en plusieurs format et avec coloration possible.

 

 

Pour en savoir plus, consultez leur site internet : vous y trouverez des fils documentaires sur leurs tapis, l'explication des étapes de fabrication et des photos de leurs réalisations.

Vous pourrez aussi les contacter par mail (tapisbrigasques@hotmail.fr) ou par téléphone (Estelle : 06.09.50.48.96, Pascal : 06.33.15.96.01).

 

 

> Une chapelière / couturière utilise leur laine et la transforme en feutre pour créer des habits originaux :

 

Dans sa boutique-atelier, la Fée Capeline est une créatrice qui transforme la laine brigasque en feutre pour en faire des chapeaux uniques : 

 Mais aussi des vêtements que vous ne trouverez nulle part ailleurs :

Elle organise régulièrement des ateliers d'initiation au feutrage de la

laine :

 

Dans la boutique de la Fée Capeline (place de Nice à La Brigue), vous trouverez ses nombreuses créations, mais aussi les tapis brigasques et de nombreux autres produits locaux.

Pour suivre son actualité, consultez sa page Facebook : La Fée Capeline.

 

3. En conclusion

 

Cette race de brebis est tellement belle et originale qu'il serait bien triste qu'elle disparaisse de nos montagnes.

 

Nous voulions donc vous parler de toutes ces personnes qui se battent pour la perpétuer et vous inviter à leur rendre visite, au hasard d'une randonnée dans la vallée de la Roya, pour les accompagner dans leur démarche.

 

Please reload

Articles à la une