Il est impératif de se munir de la carte IGN bleue 1/25000ème correspondant à la randonnée

ou de sa trace GPX (nous vous enverrons la trace GPX sur simple demande par mail) :

les topos sont d'une précision insuffisante pour s'orienter en cas de problème ou d'incertitude !

Copyright © 2018 - Terres Et Pierres d'Azur - Tous droits réservés

Conditions d'utilisationMentions légalesQui sommes-nous ?

Contact : terresetpierresdazur@gmail.com

Retrouvez-nous sur Facebook :

La figue de barbarie, un fruit qui sait se défendre...

06/10/2016

 

Les randonnées de bord de mer sont parfois l’occasion de croiser des figues de barbarie : ce fruit est attirant car il est très coloré mais il ne faut pas le confondre avec la figue traditionnelle.

 

En effet, les figues de barbarie sont protégées par d’innombrables épines très fines et douloureuses : il ne faut surtout pas les cueillir à mains nues et encore moins les gober comme des figues !

 

Leur cueillette et leur préparation demandent donc quelques précautions…

On vous explique tout :

 

 

1. Présentation

 

La figue de barbarie est le fruit du figuier de barbarie, cactus originaire du Mexique et qui s’est implanté dans le pourtour méditerranéen.

 

Elle figure même sur le drapeau Mexicain (où elle est appelée « nopal »).

 

Elle est de couleur variable selon les variétés entre jaune, rouge et rosé.

 

Sa forme dépend de sa variété mais aussi de l'époque de sa formation : les premières figues sont arrondies et les plus tardives sont allongées.

 

Son goût est doux et sucré, il est différent selon les couleurs.

 

 

 

2. Comment se cueillent puis se préparent les figues ?

 

 

Il y a quelques années, en randonnée, l’un d’entre nous en avait cueilli une à mains nues et s’en souvient encore : Les figues de barbarie doivent être cueillies avec des gants (type gants de jardinage, bien épais).

 

Une fois cueillies, pour que les fruits soient consommables, il faut enlever les piquants :

 

> Soit on le fait avant de les cuisiner :

  • Les mettre dans une bassine pleine d’eau et remuer vigoureusement les figues avec une spatule. Répéter l’opération deux ou trois fois. Faire attention en vidant l’eau (qui sera pleine de piquants).

  • On peut aussi frotter les figues dans du papier journal

 

> Soit on le fait pendant la préparation en déshabillant la figue avec une fourchette et un couteau :

Mettre des gants. Puis piquer la figue avec une fourchette pour la tenir. Avec un couteau, trancher les deux extrémités. Puis inciser la peau de haut en bas sur toute la surface restante.

 

Si vous achetez ces figues dans le commerce, elles seront débarrassées des piquants. Vous pouvez alors juste vous contenter de couper la figue en deux et enlever la pulpe à la cuillère.

 

 

 

3. Comment les cuisiner ?

 

 

Elles se mangent crues, de préférence très fraiches.

 

Mais on peut aussi en faire des jus de fruits, des gelées, des confitures, des pâtes de fruit ou encore les faire sécher.

 

La pulpe est de couleur jaune à rouge. Elle contient de nombreuses petites graines qu’il est préférable d’enlever lors de la préparation en tamisant votre confiture. Ces pépins rendent le fruit constipant si on en mange en trop grande quantité.

 

Les pépins de figue de Barbarie produisent également une huile très renommée (et très chère) qui aurait trois à quatre fois les vertus de l’huile d’argan (riche en calcium, en magnésium, en fer et en cuivre) []. Elle serait aussi un anti-ride puissant et est utilisée au Maroc pour atténuer les cicatrices… Son prix vient du fait qu’il faut une tonne de figues pour faire un litre d’huile !

                                    

 

4. Des idées de randos où croiser des figuiers ?

 

Trois circuits nous viennent immédiatement en tête : 

 

 

Maintenant, vous êtes prêts pour une cueillette !

… Et n’oubliez pas vos gants !

 

 

Please reload

Articles à la une

Comment porter son bébé en randonnée : Echarpe, sling ou porte-bébé ?

04.04.2018

1/1
Please reload

Articles récents