Le Teillon

800m

5h

km

Carte IGN : 3542OT

Niveau : Moyen

Intérêt : Très Bien

Aucun point

 d'eau 

Version imprimable

de la rando :

Cette ascension est réservée aux randonneurs expérimentés à cause de l'absence de balisage sur plusieurs portions du tracé : 

- le début du parcours est non balisé et le sentier presque inexistant

- une fois les marques orange attrapées, le sentier est bien tracé et on ne quitte plus ces marques jusqu'à la bergerie du lieu-dit "La Guinchée" (voir sur la carte IGN)

- après la bergerie, il n'y a plus ni chemin ni marques 

Le tracé en rouge en aller-retour est celui que nous vous conseillons.

Celui en bleu est celui que nous avons tenté et que nous déconseillons : En effet, après avoir atteint le coude en bleu (altitude 1600m), la crête n'est plus franchissable car le terrain alterne des roches calcaires tranchantes et des buis très denses. La progression y est pénible et dangereuse. Nous avons donc finalement quitté la crête et sommes redescendus à Soleilhas en suivant les traces faites par les sangliers.

Cette randonnée est superbe de bout en bout : Pendant la montée, les points de vue sur Soleilhas et sur les montagnes de l'Ouest des Alpes Maritimes sont à couper le souffle. Puis, alors que l'on s'élève, on tutoie le Chamatte, mais aussi le Mont Lachens. Et au sommet des Quatre Termes, on voit les montagnes du Verdon, le lac de Castillon et Castellane.  

Départ : Cimetière de Soleilhas

Prendre le sentier qui part à plat vers une maison. Une fois la maison dépassée, continuer tout droit jusqu'à des ruines (voir photo ci-dessous).

Là, tourner à gauche et descendre au lit du ruisseau. Le traverser. Ici, le sentier se perd : il faut monter sur la butte juste au-dessus de vous.

Une fois sur la butte, repérer les marques orange et le sentier. Une fois ceux-ci trouvés, l'ascension ne pose plus de problème : le sentier est bien tracé et les marques orange régulières. Juste en dessous du replat "La Guinchée", les marques orange disparaissent et laissent place à des cairns qui mènent à la bergerie. 

Après la bergerie, il n'y a plus ni sentier, ni cairn, ni balisage. 

Grimper sur la crête en face. Une fois la crête atteinte, la suivre jusqu'au sommet. Il est marqué par un poteau.

Profiter de la vue et redescendre par le même chemin en restant plus ou moins longuement sur la crête selon vos envies.

Balisage : Inexistant au départ. Orange à partir de la butte. Inexistant après la bergerie.

DSC_0004

Vue sur la montagne du Teillon depuis la route qui mène au cimetière de Soleilhas.

DSC_0038

On emprunte d'abord un large sentier.

DSC_0066

DSC_0069

Puis, au niveau de cette ruine, tourner à gauche pour descendre vers le lit de la rivière.

DSC_0070

On s'approche de la rivière (à sec).

DSC_0072

Après avoir traversé le lit de la rivière, le sentier disparait : il faut monter sur la butte au-dessus de la rivière pour trouver les premières traces de balisage. Ensuite, le sentier est bien marqué.

DSC_0076 - DSC_0077

Alors que l'on s'élève, la vue sur la plaine de Soleilhas et la haute vallée de l'Estéron se dévoilent.

DSC_0095 - DSC_0097

DSC_0105

L'ascension est soutenue mais le terrain est facile.

DSC_0112

Après une longue montée, on atteint un replat et l'on aperçoit le sommet.

DSC_0114

On passe devant une bergerie. A partir de là, il n'y a plus ni cairn ni sentier ni marque.

DSC_0128

On grimpe donc tout droit vers la crête au milieu des fleurs.

DSC_0134

DSC_0135 - DSC_0137

La bergerie est déjà loin....

DSC_0139

Face à nous, le Chamatte.

DSC_0140

Puis, alors que l'on atteint la crête, le terrain devient très caillouteux.

DSC_0149

Le sommet est en vue !

DSC_0152

Un drapeau du conseil général des Alpes Maritimes flotte au vent (ou presque).

DSC_0158

Du sommet, la vue est sublime : on surplombe le lac de Castillon....

DSC_0164

Mais aussi la ville de Castellane. Face à nous, ici, le Destourbes, plus loin, le Robion et à leur droite les Cadières de Brandis.

DSC_0167

Ici, le Chamatte.

DSC_0172

On entame la redescente en suivant la crête. Face à nous, le Mont Lachens et ses antennes.

DSC_0182

On redescend par le même chemin qu'à la montée. Ne pas poursuivre sur la crête car au bout d'un moment, le terrain n'est pas franchissable.

DSC_0208

On atteint finalement la grande plaine de Soleilhas et l'on remonte vers le cimetière et la chapelle dans des champs de fleurs...

Où dormir ?

Il est impératif de se munir de la carte IGN bleue 1/25000ème correspondant à la randonnée ou de sa trace GPX  : les topos sont d'une précision insuffisante pour s'orienter en cas de problème ou d'incertitude !

Copyright © 2020 - Terres Et Pierres d'Azur - Tous droits réservés

Conditions d'utilisationMentions légalesQui sommes-nous ?

Contact : terresetpierresdazur@gmail.com

Retrouvez-nous sur Facebook :